PubGazetteHaiti202005

Nap Mache Pou Lavi: « Un tribunal citoyen pour juger Jovenel Moïse et ses actions dictatoriales au pouvoir »

Me Gédéon Jean, du CARDH


L'initiative "Nap Mache Pou Lavi" va faire le procès de Jovenel Moïse vendredi 19 février à l'hôtel Le Plaza à travers un tribunal citoyen qui aura une portée symbolique. Cette structure regroupant des organisations des droits humains, des organisations de la société civile et des syndicats se mettra vent debout « contre la dictature ». Les membres de la structure appelent la population à l'intensification de la mobilisation « contre la dictature dans le pays ».

Ils veulent protéger la démocratie, en danger. C'est avec ces propos que Mme Antoine Duclaire a introduit la conférence...( date et lieu).

« Nous avons déjà combattu contre la dictature il y a de cela 35 ans. Le peuple haïtien doit se mettre debout pour dire qu'on ne retourne pas en arrière. Nous avons la responsabilité de combattre pour éviter le retour à la dictature », appelle Mme Duclaire, invitant le peuple haitien à prenpre part à toutes initiatives visant, dit-elle, à faire obstacle à la dictature. 

Elle encourage le peuple haïtien à prendre part le 28 fevrier à la marche aux côtés du secteur protestant et aussi à l'initiative des étudiants vendredi 19 février. 

Avec une portée symbolique, les membres de cette structure entend «  juger les actions, les éxactions de Jovenel Moïse avant de se lancer dans un combat contre l'instauration de la dictature ».

« Jovenel Moïse n'a plus de mandat », lâche Me Gédon Jean, militant des droits humains. L'homme de loi explique que les plaidoyers tourneront autour de trois axes dont la violation de la Constitution, l'anéantissement des institutions, la violation des droits humains. 

Ce sera, si l'on en croit Me Gédéon Jean, un tribunal historique contre la dictature. « L'un des piliers importants, c'est le fait que Jovenel Moïse a anéanti les institutions. Si l'on parle de dictature, on doit regarder comment celui qui est au pouvoir a vassalisé les institutions. Autre chef d'accusation, c'est de graves violations des droits humains et conséquences humanitaires où  des massacres ont été perpetrés dans les quartiers populaires et des arrestations politiques », a avancé le défenseur des droits humains qui dénonce des arrestations arbitraires et illégales des personnes pour leur position politique qui, dit-il, constituent l'un des accomplissements d'un dictateur. 


Parce que le corpus juridique est, selon lui, bafoué par le pouvoir en place, Me Gédéon Jean mise sur ce tribunal citoyen qui permettra à la population haïtienne de rendre un verdict qui sera appliqué sur le terrain le 28 février à l'occasion d'une grande mobilisatiom initiée par le secteur protestant et la Fédération des Barreaux.


Pour Gérald François de « Nou Vle Viv », c'est une démarche dont l'objectif est de freiner la dictature. 

« Nous allons combattre la dictature. Ces demarches se veulent de faire comprendre que les actions posées par Jovenel Moïse ne resteront pas impunies », croit le militant, pour qui ce tribunal symbolique deviendra réel après le départ de Jovenel Moïse.

« Nous voulons garantir à la population qu'après le départ de Jovenel Moïse, la justice va faire la lumière sur ce genre d'actions et de persécutions politiques », enchaîne pour sa part Frantz Jeune Wilbert.

Selon lui, cette position est un pas vers une marche historique pour s'opposer contre la pratique d'impunité de ceux qui arrivent au pouvoir, jouissant de tous les privilèges en enfoncant le peuple dans la misère sans que la justice ne leur demande de compte. 

« Ils se servent du pouvoir pour s'enrichir, et nous donnent en retour  le kidnapping, la police politisée, la dictature, à chaque fois que la population exige le bien-être.  Ils ont les forces internationales pour supporter leurs actions contre la population », balance Frantz Jeune Wilbert, qui souhaite à travers ce tribunal sonner le glas de la dictature et veut du coup couper ses racines.

 


Michel Césaire

Category

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Oct 20, 2021
Après 2 défaites enregistrées lors des 2 premières journées de la compétition face au Bayern Munich (0-3) et au Benfica (3-0), le club catalan a réussi à vaincre le Dynamo Kiev pour son 3e