PubGazetteHaiti202005

L’ULCC fait une descente des lieux au FNE, des archives confisquées, le directeur général absent

.

Les locaux du Fonds National de l'Éducation (FNE) ont été le théâtre ce mardi 4 juin 2024 d'une descente des lieux de l'Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC). Selon une source digne de foi, des agents de cette institution ont confisqué des téléphones et archives lors de cette opération survenue suite aux accusations de corruption pesant sur le FNE et son directeur général, Jean Ronald Joseph.

Dès leur arrivée, les agents de l'ULCC ont pris des mesures strictes : les téléphones des employés présents ont été confisqués, et ceux-ci ont été contraints de rester à l'intérieur de l'institution pendant toute la durée de l'opération. L'objectif de cette descente était clair : collecter un maximum de documents pour enquêter concernant les allégations de corruption qui minent l'institution.

Les enquêteurs de l'ULCC ont concentré leurs efforts sur les archives de l'institution, en particulier celles relevant de la direction générale, de l'administration et de l'unité de passation des marchés. 

Fait notable, le directeur général du FNE, Jean Ronald Joseph, ainsi que le directeur de cabinet et l'administrateur de l'institution étaient absents au moment de la descente.

Cette descente survient dans un climat déjà tendu autour du FNE. Les premières allégations de corruption ont été soulevées par l'avocat Caleb Jean Baptiste, qui a dénoncé des « pratiques douteuses » au sein de l'institution. Selon lui, des fonds destinés à des projets éducatifs auraient été détournés, et des contrats auraient été attribués de manière irrégulière, favorisant des proches du directeur général et ses amis.

Le Fonds National pour l'Éducation est un organisme autonome de financement de l'éducation, placé sous la tutelle du ministère chargé de l'éducation nationale et de la formation professionnelle et créé par la loi du 17 août 2017, parue au Moniteur n° 30 du vendredi 22 septembre 2017.

Le FNE a pour mission de «participer à l’effort de l’éducation pour tous de la République d’Haïti et de gérer les fonds destinés au financement, tant au niveau de l’Etat qu’au niveau des Collectivités Territoriales, des dépenses relatives à l’éducation, notamment des couts de scolarité au profit des écoliers haïtiens, des projets et études susceptibles de contribuer à l’avancement de l’instruction des enfants et, enfin de la construction ou l’amélioration des infrastructures scolaires du pays».

 

 


Par: Daniel Zéphyr

Category

Politique

Culture

Economie

Post on Jul 08, 2024
La Citibank mettra fin à ses opérations en Haïti en raison d’une demande faible de la part des clients institutionnels et d’une baisse de l’activité bancaire internationale, mettant ain

Sport