PubGazetteHaiti202005

 Michel André, allié du Dr Ariel Henry, se réjouit que le conseil présidentiel réitère la demande de la force multinationale

André Michel

Dans une publication sur son compte X mardi 7 mai 2024, André Michel, fidèle allié de l’ex premier ministre Ariel Henry a revendiqué, pour lui et le gouvernement démissionnaire, la sollicitation de la Mission Multinationale de Soutien à la sécurité réitérée par le Conseil présidentiel de Transition. Il a envoyé une fière chandelle au Dr Ariel Henry d’avoir entrepris les premières démarches.

 

 

André Michel, avocat et allié politique de l’ex Premier ministre Ariel Henry, a exprimé sa fierté pour le gouvernement démissionnaire, saluant les démarches de l’ex chef du gouvernement. 

 
La MMSS est une force multinationale proposée pour aider à restaurer la sécurité en Haïti, une nation troublée par des décennies d'instabilité politique et de violence des gangs. Le Conseil présidentiel de Transition a réitéré en début de semaine la demande d'envoi de cette mission, considérée comme une étape essentielle pour stabiliser le pays et lutter contre les gangs. 

André Michel a souligné l'importance de cette décision dans son message sur les réseaux sociaux, mettant en avant le leadership et l'engagement du Premier ministre Ariel Henry. Il a salué Henry pour avoir pris les devants dans les démarches nécessaires pour solliciter l'aide de la communauté internationale pour résoudre le problème de l’insécurité. Cette démarche, selon Michel, était la volonté du gouvernement de faire face aux défis de sécurité qui entravent le développement et la stabilité d'Haïti.

« Bonne nouvelle pour la population »

André Michel se dit extrêmement heureux car tous les acteurs politiques et de la société civile qui siègent au conseil présidentiel de transition sont d'accord aujourd'hui pour que la communauté internationale vienne dans le pays. « C'est une bonne nouvelle pour la population », dit-il dans sa publication, estimant que « grâce à la présence de la communauté internationale, les grandes entreprises et les petites entreprises pourront ouvrir leurs portes, les marchandes pourront reprendre leurs activités, les restaurants pourront recommencer à fonctionner normalement, et les gens pourront se déplacer partout dans le pays comme à Martissant, Mariani, Canaan et ailleurs. Cela apportera beaucoup de soulagement ».


André Michel rappelle que sa structure politique dénommée Secteur Démocratique et Populaire eut toujours à dire que « nous ne pourrons pas nous débarrasser des gangs sans une force internationale ». « Le SDP ne « danse » pas avec les gangs, c'est pourquoi tous les chefs de gangs attaquent les dirigeants du SDP matin, midi et soir », écrit-il. Pour André Michel, cette mission est « le plus grand cadeau » que la communauté internationale puisse offrir à Haïti en ce moment. Avec cette mission, il croit que les déplacés peuvent espérer rentrer chez eux un jour.


Par ailleurs, André Michel a précisé que le Secteur Démocratique et Populaire n’est pas de connivence avec les gangs. Cette phrase de la publication ressemble à une réponse au journaliste Roudy Sanon qui a accusé le SDP d’être de mèche avec le gang Kraze Baryè dirigé par Vitelhomme Innocent.

 

 


Par: Daniel Zéphyr

Category

Politique

Culture

Economie

Post on Jul 08, 2024
La Citibank mettra fin à ses opérations en Haïti en raison d’une demande faible de la part des clients institutionnels et d’une baisse de l’activité bancaire internationale, mettant ain

Sport