PubGazetteHaiti202005

Haïti/Politique:-  Les USA disent non au référendum

Antony BLINKEN

Lors d'une rencontre sur le budget du département d'Etat devant la commission des affaires étrangères le lundi 7 juin dernier, le Secrétaire d'Etat Américain Antony Blinken déclare que le gouvernement américain s'oppsose à la tenue d'un référendum en Haïti.


« Notre politique -- laquelle doit se refléter dans ce que l’on dit ou fait -- est de s’opposer au référendum pour les raisons que vous dites », a répondu le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken, interrogé par la congressman du Michigan Andy Levine sur ce que fait l’administration Biden pour que ce <<  référendum consitutionnel.illégal n'ait pas lieu >>.

« Notre position, en effet, est qu’il ne doit pas avoir lieu. C’est la position de notre gouvernement. Nous la faisons savoir », a insisté M.  BLINKEN qui a également répondu aux considérations de Andy Levine, estimant que les Etats-Unis, au lieu de presser pour faire des élections à tout prix, même si des élections avec le régime defacto de président Moïse ne seront pas libres ou équitables, devraient de préférence, s’ attaquer à la corruption, la violence et l’impunité et les éléments qui alimentent cette crise.

« Nous supportons d’autres activités préélectorales. Nous pensons encore qu’il y a une possibilité et une opportunité, si les étapes appropriées sont mis en place pour avoir une élection », a indiqué Antony Blinken.


Les éléments de langage du secrétaire d’Etat américain Antony Blinken à cette audition sur le budget 2022 du département d’Etat et les grands chantiers de la diplomatie américaine montrent une évolution par rapport à ceux de Julie Chung, le 18 mai dernier, à une réunion sur Haïti avec des membres de la diaspora haïtienne. « Les besoins du peuple haïtien sont beaucoup trop pressants pour que les élections soient encore retardées. Vous n’organisez pas d’élections quand cela vous convient, vous les organisez quand le moment est arrivé », avait-t-elle indiqué, soulignant qu’aux « États-Unis, même pendant les moments les plus conflictuels et les plus controversés de notre histoire – ralentissements économiques, manifestations, catastrophes naturelles, guerre civile sanglante – des élections ont régulièrement été organisées pour que notre République puisse continuer à progresser ».

C'est la première fois que le gouvernement américain fixe sa position aussi clairement sur le référendum.


Dans une déclaration faite ce mercredi, le Ministre Mathias Pierre chargé des élections, a fait comprendre qu'il n'était nullement question d'annuler le référedum. Il a même affirmé que le CEP commence à recevoir cette semaine certains matériels destinés au référendum, reporté sine die par l'institution électorale. 





Par Gazette Haïti avec Le Nouvelliste

Category

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Oct 20, 2021
Après 2 défaites enregistrées lors des 2 premières journées de la compétition face au Bayern Munich (0-3) et au Benfica (3-0), le club catalan a réussi à vaincre le Dynamo Kiev pour son 3e