PubGazetteHaiti202005

Jovenel Moïse dans la Vallée de l'Artibonite pour redonner l'espoir aux planteurs

Jovenel Moïse, Président de la République D'Haiti


Le président Jovenel Moïse, accompagné entre autres du Premier ministre Joseph Jouthe, du ministre de l'Agriculture, Patrix Sévère, s'est entretenu vendredi avec plusieurs associations de planteurs sur la dynamisation de la production agricole dans la Vallée de l’Artibonite. 


C'était la 3e Journée de l’Économie organisée sous le thème « Sécurité alimentaire et nutritionnelle en Haïti », à l’auditorium de l’Organisme de développement de la Vallée de l’Artibonite (ODVA), fondé en 1979. 

Photo

À l'issue de ces échanges, le chef de l’État s’est notamment félicité de nombreuses mesures prises dans le budget 2020/2021 pour protéger la production nationale de l’invasion de marchandises de moindre qualité que celles locales et très néfastes pour la santé de la population. 

 162 millions de gourdes, c'est le fonds alloué à l'ODVA au niveau du budget rectificatif afin de continuer à matérialiser la priorité du gouvernement, en termes de sécurité alimentaire et nutritionnelle, a signalé l'équipe au pouvoir.

Dans la foulée, le président Jovenel Moïse a également annoncé l’implémentation de sa vision de politique publique en matière de crédit agricole, notamment à travers les 26 succursales de la Banque nationale de crédit agricole (BNDA) sur toute l’étendue du territoire. Une action qui, dit-il, a permis de faire passer la production de semences de riz de deux à vingt tonnes. 

En marge de cette rencontre, le Premier ministre Joseph Jouthe n'a pas manqué de critiquer le système bancaire qui n'a pas accordé trop d'intérêt au secteur agricole avec un peu moins de 2 %  de leur portefeuille de crédit. 

Le chef du gouvernement explique que son « gouvernement s’est employé dans le sens de jeter les bases solides pour le plein développement du potentiel agricole du pays, en vue de nourrir la population ».

Le locataire de la Primature croit qu'il faut investir dans des actions fortes en vue de renforcer la résilience du secteur agricole face aux aléas et chocs climatiques en prenant « toutes les dispositions pour résoudre les obstacles à la mise en œuvre du Plan national de la gestion des risques et désastres ». 

Enfin, ces assises ont été l’occasion pour des experts de proposer des pistes de solutions durables aux goulots d’étranglement liés à la disponibilité, l’accessibilité et la qualité des aliments ; puis à ceux relatifs aux mécanismes de financement du secteur agricole en précisant, pour ce faire, la meilleure stratégie à adopter. 

Au début de son mandat, le président Jovenel Moise avait lancé en grande pompe la « Caravane de Changement » dans le département de l’Artibonite, avec des résultats qui se font encore attendre.


Par Michel Césaire

Category

Politique

Culture

Post on Dec 01, 2020
Le quotidien Le Nouvelliste et l'Institut de Recherche et de Promotion de l'Art Haïtien (IRPAH) de concert avec leurs partenaires ont lancé ce mardi 1er décembre 2020, la 14ème édition

Economie

Sport