PubGazetteHaiti202005

4 avocats membres du Cabinet de Me Dorval et sa secrétaire doivent être entendus par la DCPJ, selon le voeu du parquet de P-au-P/ L'ex Commissaire Manès Louis crie au scandale

.

Dans une lettre adressée à la Bâtonnière par intérim de l'Ordre, Nancy Suzy Legros, le Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince Gabriel Ducarmel exige que quatre (4) avocats du Barreau soient mis à la disposition de la DCPJ pour être auditionnés dans le cadre de l'enquête ouverte sur l'assassinat de Me Monferrier Dorval.

« Le Commissaire du Gouvernement près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince vous présente ses compliments et vous prie de bien vouloir mettre les avocats Beutia Wilgui, Méliore Joseph, Jhonny Sainvil ainsi que la secrétaire de Me Monferrier Dorval, Madame Ketty Lindor, à la disposition de la Direction Centrale de la Police Judiciaire ( DCPJ), le mercredi 9 Septembre  2020 aux environs de 10 heures (10) du matin, pour les besoins de l'enquête », peut-on lire dans cette courte correspondance. Les quatre professionnels (4) en question étaient membres du cabinet du Bâtonnier. 

Si les interressés annoncent qu'ils vont répondre aux questions de la DCPJ, des avocats membres du Barreau de l'Ordre de Port-au-Prince s'insurgent contre la démarche du Commissaire du gouvernement qu'ils jugent illégale.

« Cette lettre traduit la confusion totale autour de la nature de l'enquête en cours concernant l'assassinat du Bâtonnier. À mon avis le Barreau de Port-au-Prince ferait mieux de rappeler au commissaire du gouvernement les principes élementaires en matière d'enquête de flagrance. Qu'attend le CG pour saisir le cabinet d'instruction? La personne arrêtée en possession du portable de la victime a plus de 48 heures  en garde à vue. Ensemble évitons d'assassiner la mémoire du Bâtonnier, professeur de droit public, qui prônait de son vivant un État de Droit », a répliqué l'ex Commissaire du gouvernement et l'ex Député Manès Louis sur un groupe WhatsApp réunissant les avocats du Barreau.


Dans le cadre de cette enquête, la police avait annoncé avoir arrêté  trois (3)  suspects dont l'un ayant en sa possession le téléphone portable du Bâtonnier. Rappelons que la scène du crime a été vandalisée et souillée par des inconnus. Ce triste constat, le Commissaire du gouvernement Gabriel Ducarmel qui était accompagné de la police scientifique l'a fait lors d'une visite sur lieux du crime quatre (4) jours après. 


Ce lundi, une manifestation des étudiants de l'université dans les rues de la capitale a été violemment dispersée par la police à coup de gaz lacrymogènes et de tirs nourris d'armes automatiques. La manifestation qui devait se rendre à Pèlerin Cinq (5), zone de résidence du président Jovenel Moïse, a dû rebrousser chemin. Devant la faculté de droit, des étudiants ont tenté d'incendier un des blindés de la police tombé en panne. Ils lançaient des jets de pierre et de tessons de bouteille, il a fallu l'intervention d'une autre patrouille pour refouler les protestataires qui avaient pratiquement pris le blindé ayant à son bord un policier en otage.

À l'occasion de la sixième édition du Dialogue Communautaire organisée au Palais par le président Jovenel Moise, le Premier ministre Joseph Jouthe également chef du CSPN ainsi que son ministre de la justice ont promis de mettre sous les verrous les assassins du Bâtonnier Monferrier Dorval ainsi que les commanditaires de ce crime qui révolte tout le pays  

Les funérailles de Me Dorval seront chantées le vendredi 18 Septembre prochain en l'église St Pierre de Pétion-Ville.

 

Par Jose Emmanuel

Politique

Culture

Post on Dec 01, 2020
Le quotidien Le Nouvelliste et l'Institut de Recherche et de Promotion de l'Art Haïtien (IRPAH) de concert avec leurs partenaires ont lancé ce mardi 1er décembre 2020, la 14ème édition

Economie

Sport