PubGazetteHaiti202005

Garry Bodeau: « Ariel Henry est pris en otage par des groupes d’intérêts »

@métropoleht

Intervenant ce lundi 26 septembre 2022 à l’émission Haiti Débat de Scoop FM, l’ancien Député Garry Bodeau n’a pas été tendre avec le Premier Ministre Ariel Henry. Jugeant hostile la décision de Ariel Henry d’augmenter les prix des produits pétroliers, Garry Bodeau dit croire que le chef du gouvernement est pris en otage par des groupes d’intérêts dont il serait à la solde.

 

 

Peu actif dans les médias, Garry Bodeau, ancien député et ancien vice-président de l’assemblée nationale, est finalement monté au créneau pour soutenir le peuple haïtien dans sa lutte pour forcer le gouvernement à revenir sur la décision d’augmenter les prix des produits pétroliers.

 

« Le peuple ne demande que de l’accompagnement tout en exigeant le retrait de la décision », rappelle Garry Bodeau qui croit que dans cette situation le chef du gouvernement n’a fait aucune once d’intelligence. « Si le Premier était intelligent, il aurait communiqué une contre-note », analyse Garry Bodeau qui dit croire que le titulaire de la Primature est à la solde de certains groupes d’intérêt en Haïti.

 

« Le Premier Ministre a de gros intérêts. Il est pris en otage. Il ne veut pas faire de concessions », détaille Garry Bodeau pour expliquer le comportement du Premier Ministre Ariel Henry. 

 

 

Pour dire non à l’augmentation des prix des produits pétroliers, la population à Port-au-Prince et dans les villes de province s’est lancée à des scènes de pillage, de vandalisme et de violence. Garry Bodeau prend ses distances par rapport à ces faits tout en croyant que ces derniers résultent de la gestion et des prises de décision des gouvernements.

 

« Ils veulent favoriser une guerre civile dans le pays », croit Bodeau qui appelle le gouvernement à un halte-là. Si l’ancien cadre de la Primature se dit bien conscient des problèmes auxquels le gouvernement peut être confronté, il juge nécessaire que le gouvernement en parle avec la population pour une meilleure compréhension et édification.

 

Ce lundi, des milliers de citoyens ont encore arpenté les rues de Carrefour, Gonaïves, etc… Ces manifestants ne jurent que par le retrait de la décision relative à l’augmentation des prix des produits pétroliers et la démission du Premier Ministre Ariel Henry.

 

 

 

Par: Daniel Zéphyr

Category

Politique

Culture

Economie

Sport