PubGazetteHaiti202005

Célébration du 217 de la bataille de Vertières : au palais national, Jovenel Moïse prêche l’union pour sortir le pays de l’impasse 

Jovenel Moise, au Palais le 18 nov 2020

Dans son discours de circonstance à l’occasion de la célébration du 217ème anniversaire de la bataille de Vertières, au Palais national, le président de la République, Jovenel Moïse a invité la population à s’unir en vue de mettre le pays sur les rails du développement, tout comme l’avaient fait nos ancêtres, pour libérer le pays.

En lieu et place de la cérémonie traditionnelle organisée habituellement par les chefs de l’État les 18 novembre à Vertières, dans le Nord du pays, en mémoire des héros de la bataille de Vertières, comme l’année dernière le président de la République, Jovenel Moïse, accompagné de son épouse Martine Moïse, du Premier ministre Joseph Jouthe, des membres du gouvernement ainsi que des membres du haut État-major des Forces Armées d’Haïti, a déposé une gerbe de fleurs à l'autel de la patrie au Champs-de-Mars.

Suite à l’offrande florale, une cérémonie a été organisée au Palais présidentiel grâce à une forte présence policière. En effet, plusieurs centaines d’agents de diverses unités de la PNH ont complètement bloqué toutes les voies d’accès au périmètre du Champs-de-Mars, manifestants, paisibles citoyens et même les journalistes qui ne sont pas accrédités au palais national ne pouvaient pas avoir accès au Champs-de-Mars, jusqu’à la fin de la cérémonie à Midi.

Dans son discours, au palais national, à l’occasion du 18 Novembre 2020, le chef de l’État a invité toutes les forces vives de la population à s’unir en vue de développer le pays, ce qui est selon lui, le sens même de cette grande bataille menée par nos ancêtres en 1803.

Pour Jovenel Moïse, s’il est vrai que la population a été libérée de l’esclavage instauré par les colons, nous sommes encore esclaves de la haine, de la division, de la misère, de l’injustice sociale et de l’insécurité qui empêche le pays de prendre le chemin du développement économique, social et politique.


« Batay Vètyè pa t fèt pou gen tout eksklizyon ak divizyon sa yo.
Batay Vètyè a te fèt pou tout popilasyon an gen kouran lakay li 24/24. Batay Vètyè a te fèt pou tout ayisyen gen dwa jwenn lopital, sant sante, doktè, enfimyè, famasyen pou ba yo bon jan swen lè yo malad. Batay Vètyè a te fèt pou pitit mwen ak pitit ou al lekòl pou yo gen bon ledikasyon ak enstriksyon. Pou yo jwenn inivèsite kap ba yo bon fòmasyon. Batay Vètyè a te fèt pou tout moun jwenn jistis kit li se malere kit li se gran nèg, kit li se moun nwa kit l se moun po klè, kit li se moun lavil kit li se moun andeyò. Batay Vètyè a te fèt pou etidyan yo gen aksè kredi lè yo fi n etidye pou yo monte antrepriz yo jan nou fèl nan pwogram Papej la, ou byen pou yo entegre Administrasyon piblik la aprè konkou, san marenn, san parenn jan Ministè Zafè Etranjè fè l la ou byen jan OMRH fè l la pou rekrite jèn enjenyè yo ak administratè yo pou meri nou yo e lòt enstitisyon nou yo » a martelé le chef de l’État.


« Ayisyen, Ayisyèn k ap koute m nan 4 kwen peyi a ak nan Dyaspora a,
batay Vètyè a ap pèdi sans li si mwen menm avè w pa konprann nesesite pou nou ini nou pou nou ofri ak jenerasyon k ap vini yo yon peyi ki pi bon pase jan li ye jodi a. Batay Vètyè a ap pèdi sans si nou pa mete lògèy nou a kote pou nou yonn gade lòt la nan je san koken san mètdam pou n pran yon angajman mete peyi a sou wout devlopman ak kwasans ekonomik tout bon vre. Batay Vètyè a ap pèdi sans li si 217 lane aprè nou pa pran mezi pou tout konn li ak ekri nan peyi a. Batay vètyè a ap pèdi sans li si 217 lane aprè, nou paka gouvène peyi a akoz tibilans politik, wete kò w ban m mete kòm, mefyans yonn kont lòt.
Jodi a se mwen ki nan tèt Leta a, batay m ap envite nou fè a se kont linyorans, analfabetis, ensekirite, divizyon, eksklizyon. Nou wè nan ki sa bagay sa yo mete nou aprè 217 lane endepandans. Nou pa gen 2 chwa se antann pou nou antann nou. Rezon pou nou ini nou , pou nou antann nou yo pi fò pase difikilte ki divize nou yo », a-t-il poursuivi avant de préciser que l’unité est indispensable dans la réalisation du rêve pour une société moderne et d’un pays où tous les Haïtiens puissent vivre avec fierté et dignité.

Plus loin, Jovenel Moïse accusé d'attiser les conflits a invité toutes les forces vives de la population à unir leurs forces, leur courage et leur volonté en vue de chercher le bien-être de 15 millions d’Haïtiens.
 
« Nou responsab bonè pèp la tankou malè li, pwòpte pèp la tankou richès li, lapè pèp la tankou lagè yon pòsyon moun ap chèche. Se pi gwo defi k ap tann nou kòm dirijan politik responsab, kòm lidè relijye ki la pou gide pèp Bondye a sou chimen lapè, lanmou ak padon. Se menm defi k ap tann tout lidè dopinyon nan di la verite, nan bay bon jan enfòmasyon san fòs kote » a conclu Jovenel Moïse.

 

 

Par  Kervens Adam PAUL

Category

Politique

Culture

Post on Dec 01, 2020
Le quotidien Le Nouvelliste et l'Institut de Recherche et de Promotion de l'Art Haïtien (IRPAH) de concert avec leurs partenaires ont lancé ce mardi 1er décembre 2020, la 14ème édition

Economie

Sport