PubGazetteHaiti202005

Affaire Dadou Jean Bart: le BINUH exige qu’un processus judiciaire indépendant et complet soit mené

.

Dans un communiqué de presse publié ce mardi 24 novembre 2020 le Bureau Intégré des Nations Unies en Haiti (BINUH) a exprimé sa préoccupation suite à la décision de la justice haïtienne de blanchir l'ancien président de la Fédération Haïtienne de Football accusé de viol sur mineurs alors qu'il a été reconnu coupable par la FIFA.

Dans ce communiqué de presse publié à la veille du lancement de la campagne 2020 des 16 jours d’activisme contre la violence basée sur le genre, le Bureau Intégré des Nations Unies en Haiti (BINUH) a dit souhaiter faire part de sa préoccupation quant au non-lieu rendu par les autorités judiciaires haïtiennes dans le dossier d’abus de pouvoir et d’agression sexuelle qu’aurait perpétré l’ancien Président de la Fédération Haïtienne de Football, Yves Jean-Bart, sur des jeunes joueuses de football dont des mineures.

Alors que Yves Jean Bart a été blanchi par le tribunal de la Croix-des-Bouquets, quand dans son ordonnance de clôture datée du 16 Novembre 2020, le magistrat instructeur Emilio Accimé a estimé qu’il n’y a pas lieu de poursuivre Yves Jean-Bart, renvoyant l’intéressé hors des liens de l’inculpation, le BINUH considère que les éléments de ce dossier sont très inquiétants et demande qu’un processus « judiciaire indépendant et complet » soit mené afin que les victimes présumées obtiennent justice.

Aussi, le BINUH salue les sanctions adoptées par le comité d’éthique de la FIFA dans ce dossier et appelle les autorités haïtiennes à garantir la sécurité des présumées victimes, ainsi que leur droit à obtenir réparation.

«Il est également important que soient mis en place des mécanismes pour assurer que les victimes d’abus sexuels et de toutes autres violences, ainsi que leurs défenseur-e-s, ne fassent pas l’objet de menaces et d’intimidations, et puissent dénoncer ces abus en toute sécurité» a recommandé l'organisation des nations unies.

Rappelons que la Fédération Internationale de Football Amateur (FIFA) a reconnu , le président de la Fédération Haïtienne de Football (FHF), Yves « Dadou » Jean-Bart coupable d’abus de pouvoir et d’agression sexuelle sur plusieurs joueuses, dont des mineures, de ce fait il a été suspendu à vie de toute activité liée au football et Il devra en outre s’acquitter d’une amende d’un montant de 1 000 000 de Franc Suisse.

 

 

 

Par Kervens Adam PAUL

Category

Politique

Culture

Post on Dec 01, 2020
Le quotidien Le Nouvelliste et l'Institut de Recherche et de Promotion de l'Art Haïtien (IRPAH) de concert avec leurs partenaires ont lancé ce mardi 1er décembre 2020, la 14ème édition

Economie

Sport