PubGazetteHaiti202005

Rumeurs de départ de 78 médecins cubains suite à l’enlèvement de l’une de ses collègues à Martisant, Lauré Adrien dément 

@DaymaraHelenPérezAlabedra

Le jeudi 13 janvier dernier, une médecin cubaine a été kidnappée par des membres d'un gang qui opère à Martissant. Une semaine après, en dépit du versement d'une rançon de 10 000 dollars américains, la victime n’a pas été relâchée. Des informations circulant sur les réseaux indiquent que 78 médecins ont dû laisser Haïti à cause de cet enlèvement. Le directeur général du MSPP, Lauré Adrien a apporté un démenti à ces informations, rapporte le journal américain Miami Herald.

« Daymara Helen Pérez Alabedra a été kidnappée il y a huit jours alors qu'elle se rendait à Port-au-Prince, selon un collègue médecin, qui n'a pas voulu être nommé, lit-on dans un article du journal Miami Herald. « Pérez voyageait dans un bus public avec d'autres passagers lorsque des membres d'un gang l'ont attrapée dans le quartier de Martissant. Elle était la seule à avoir été kidnappée ».

« Le gang avait initialement demandé une rançon de 1 million de dollars, puis 100 000 dollars, qu'ils ont négociés par la suite », poursuit le médecin, révélant au journal que « finalement, une rançon de 10 000 $ a été payée, mais Pérez n'a pas été libérée ».

Après cet enlèvement, des informations selon lesquelles 78 médecins cubains ont quitté le pays ont été partagées en boucle sur les réseaux sociaux. Le directeur général du ministère de la santé publique et de la population, Lauré Adrien, qui condamne l'enlèvement de Pérez Alabedra en profite pour « (démentir) les informations de la presse haïtienne selon lesquelles cet enlèvement aurait conduit le gouvernement cubain à retirer 78 de ses médecins du pays », rapporte Miami Herald.

Lauré Adrien a déclaré que, selon les informations obtenues auprès du chef de la Brigade médicale cubaine en Haïti, « il y avait un vol charter prévu de longue date qui a quitté Port-au-Prince avec 28 personnes à bord, 18 dont la mission était terminée et 10 autres qui sont parties en vacances ».

« Il n'y a eu aucun départ de "78 médecins" cubains », a déclaré Lauré Adrien au journal, ajoutant qu'environ 300 membres de la brigade médicale cubaine travaillent pour l'instant en Haïti, fournissant des services de santé essentiels, principalement dans les communautés rurales. 

 

 

Par: Juhakenson Blaise

Category

Politique

Culture

Economie

0 comments
Post on May 16, 2022
Dans les locaux du Ministère de l’Économie et des Finances, le gouvernement haïtien a lancé lundi les travaux de préparation du Budget national pour l’exercice fiscal 2022-2023.

Sport