PubGazetteHaiti202005

« N ap Mache Pou Lavi » a rencontré le premier ministre Ariel Henry et l'invite  à poursuivre les discussions en vue d'aboutir à un accord plus inclusif

Une marche de Map Mache Pou Lavi( Archives )

Une délégation de la structure socio- politique « N ap Mache Pou Lavi » ( Marchons pour la vie) s’est entretenue avec le premier ministre Ariel Henry le vendredi 17 septembre en sa résidence officielle à Musseau autour de l'Accord du 11 septembre proposant un exécutif monocéphale. Au terme de cette rencontre, « N ap Mache Pou Lavi » demande au chef du gouvernement de poursuivre les discussions pour arriver à un accord plus inclusif.
 
Selon le premier ministre Ariel Henry, son « accord  pour une gouvernance apaisée et efficace », a déjà enregistré (plus de 169 signatures) des organisations politiques, populaires et de la société civile. Malgré tout, d'autres secteurs de la vie nationale croient qu’il faut avoir un accord inclusif impliquant d’autres acteurs politiques ayant manifesté des réserves par rapport à cet Accord.  C’est le cas par exemple de la structure politique « N ap Mache Pou Lavi » ( Marchons pour la vie) qui, au terme d’une rencontre tenue vendredi 17 septembre à la résidence officielle du premier ministre dit avoir expliqué à ce dernier des faiblesses de l’accord du 11 septembre ainsi que la nécessité de poursuivre les discussions en vue d’arriver à un accord plus inclusif. Ce que le Premier ministre a reconnu et il a compris la nécessité de renforcer ledit accord, affirme le mouvement socio-politique dans un rapport de la rencontre rendu public.
 
Selon « N ap #Mache Pou Lavi » (Marchons pour la vie), il est nécessaire pour le chef du gouvernement d’aller vers la Fédération des barreaux d’Haïti (FBH), le secteur syndical, le Parlement et les partis et regroupements politiques qui étaient en discussion avec lui mais qui n’ont pas signé l’accord et de poursuivre les échanges avec le groupe de Montana.
 
D’autres sujets ont été abordés au cours de ces échanges. « N ap Mache Pou Lavi »(Marchons pour la vie) dit avoir fait part au premier ministre Ariel Henry de ses préoccupations concernant la persistance de la dégradation des conditions sécuritaires, la montée vertigineuse du kidnapping, entre autres. La question de Martissant et de La Saline méritent une intervention d’urgence, selon l’organisation qui a rapporté que le patron de la primature a fait savoir que son administration travaille pour y apporter des réponses et qu'il souhaite vivement avoir le support de la société civile, particulièrement celui des organisations de droits humains.
 
A la fin de la rencontre, « N ap Mache Pou Lavi » a soumis au premier ministre Ariel Henry Henry ces trois (3) documents suivants:
1. Document de cadrage du mouvement;
2. Analyse comparée des propositions de sortie de crise et perspectives pour une proposition unique, 4 sept. 2021.
3. Nécessité d’un Groupe de Travail Inclusif (GTI) pour un accord final, 1er sept. 2021.
 
 
 
Notons que la délégation de « Nap Mache Pou Lavi » était composée de : Me Gédéon Jean (directeur exécutif du CARDH) ; Me Robinson Pierre-Louis (Secrétaire général du Barreau de Port-au-Prince et de la Fédération des Barreaux d’Haïti), syndicaliste Georges Wilbert Franck (INNOEH) ; M. Gérald François (NOU VLE VIV) ; Me Samedy Simson ( INIBAZM).
 
 

 

Par Fenel Pélissier

Category

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Oct 20, 2021
Après 2 défaites enregistrées lors des 2 premières journées de la compétition face au Bayern Munich (0-3) et au Benfica (3-0), le club catalan a réussi à vaincre le Dynamo Kiev pour son 3e