PubGazetteHaiti202005

La police distribue des kits alimentaires à Delmas 6 sous la supervision de « Barbecue »

...


C'est Jimmy Chérisier dit « Barbecue » contre lequel un avis de recherche a été émis par la police nationale qui a acceuilli le convoi de produits alimentaires sécurisé par une patrouille du CIMO. Le Camion stationné à Delmas 6 et les agents de la PNH distribuaient les kits aux familles, parfois jusque dans « les corridors » sous l'oeil vigilant de celui considéré comme un chef de bande armée et accusé par des organisations des droits de l'homme et la MINIJUST d'implication dans les massacres de la Saline et du Bel Air. Ce dernier a toujours rejeté les accusations portées contre lui arguant qu'il est plutôt le protecteur des habitants du Bas Delmas

Dans une vidéo, Barbecue qui s'est dit prêt à aller déloger les bandits de vilage de Dieu si les autorités le souhaitaient baladait  en tenu décontracté, un verre d'alcool en main. C'est lui et son équipe qui visiblement supervisaient la distribution.
 L'ex policier qui, au début, avait la réputation d'un véritable chasseur de bandits quand il travaillait dans l'UDMO a été révoqué par la direction générale de la police nstionale.

Si dans la plupart des cas, la distribution de kits alimentaires se déroule dans le chaos, à Delmas 6, où Barbecue est considéré comme un robin des bois, tout s'est déroulé dans l'ordre et la discipline.
 Pourrait-on prétexter que Barbecue s'était retrouvé sur les lieux par hasard ? Comment une  distribution par la police peut-elle être effectuée en présence d’un individu recherché? Autant de questions auxquelles  la Direction Générale de la Police doit répondre. 

Dans le cadre de l'Etat d'urgence, les autorités du gouvernement seront-elles obligées de faire appel aux chefs de gangs recherchés à Village de Dieu, Grand Ravine, Ti bwa, Cité Soleil, la Saline et Savien dans l'Artibonite pour distribuer de la nourriture à la population? 

 


Par, Jose Emmanuel

Category

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Oct 04, 2022
En mémoire aux victimes de la bousculade samedi dernier en Indonésie, à la suite d’un match entre Persebaya Surabaya et Arema FC dans le stade de Malang de Java, l’UEFA a décidé qu’avant le