PubGazetteHaiti202005

Haïti-Securité: Garry Conille appelle les gangs à déposer les armes « avant toute autre disposition »

.

Le Premier ministre haïtien, Dr Garry Conille et la cheffe de la délégation kényane, Dr Monica Juma ont officiellement lancé la mission multinationale destinée à restaurer la sécurité en Haïti. Lors d’une conférence de presse conjointe ce mardi, Conille a appelé les groupes armés à déposer leurs armes et reconnaître l'autorité de l'État « avant toute autre disposition ».

Réunis à la résidence du Premier ministre à Musseau, le premier ministre Garry Conille était accompagné du ministre de la Justice, Me Carlos Hercule et du nouveau directeur général de la Police Nationale d'Haïti (PNH), Rameau Normil. Le Chef du gouvernement a exprimé sa gratitude envers le Kenya pour son soutien, soulignant l'urgence de résoudre la crise sécuritaire qui paralyse le pays.

« C’est une opportunité unique que deux peuples séparés par des océans mais liés quand même par l’histoire puissent exprimer leur solidarité en ce moment difficile », a indiqué Garry Conille.


Dans son intervention, Conille a énuméré les dégâts causés par les gangs sur la société haïtienne, notamment la fermeture des hôpitaux, des écoles et des universités. « La population n’en peut plus », a déclaré le chef du gouvernement qui a tenu à lancer un appel aux chefs de gangs.


En début de semaine, Jimmy Cherisier alias Barbecue a demandé un dialogue avec le gouvernement alors que ses troupes ont tué récemment trois policiers de l’Unité Temporaire Anti-Gang. Interrogé sur la possibilité de répondre à l'appel au dialogue lancé par Jimmy Cherizier, alias Barbecue, chef de la coalition Viv Ansanm, Conille a été clair : « Déposer les armes et reconnaître l’autorité de l'État avant toute autre disposition . »

Dr Monica Juma, cheffe de la délégation kenyane a réaffirmé l'engagement de son pays à soutenir Haïti en cette période de crise. « Cette mission vise à protéger les citoyens et à faciliter la reprise des activités commerciales et la distribution de l'aide humanitaire, » a-t-elle déclaré, en soulignant l'implication d'autres nations.

Les premiers policiers kényans sont arrivés ce matin à Port-au-Prince. Selon les dernières informations, d’autres contingents sont attendus dans les prochains jours.

 

 

Par: Daniel Zéphyr

Category

Politique

Culture

Economie

Post on Jul 08, 2024
La Citibank mettra fin à ses opérations en Haïti en raison d’une demande faible de la part des clients institutionnels et d’une baisse de l’activité bancaire internationale, mettant ain

Sport