PubGazetteHaiti202005

Sécurité, élections, redressement économique…, le Conseil Présidentiel de Transition se fixe des objectifs

.

C'est sous les sons de la fanfare du Palais National  que les neuf membres du Conseil Présidentiel de Transition (CPT) ont prêté serment ce jeudi matin avant de prendre fonction à la Villa d’Accueil. Cette cérémonie solennelle marque un tournant historique dans la vie politique du pays plongé dans le chaos depuis environ 3 ans. Dans son discours de circonstance, Régine Abraham, membre observateur du  Conseil Présidentiel, prenant la parole au nom de ses pairs, annonce 5 grands chantiers.
 
Loin des fastes et des foules en liesse, c'est dans une ambiance sobre et résolue que les neuf membres du Conseil Présidentiel de Transition (CPT) ont prêté serment ce jeudi matin au Palais National. C'est peu avant 9h que les neuf conseillers ont fait leur entrée dans une salle du Palais National sapée pour l’occasion. Visages graves et déterminés, ils ont pris place face à un parterre restreint composé de hauts fonctionnaires et de quelques représentants de la société civile.
 
Debout, la main droite levée, ils ont prononcé la formule consacrée, s'engageant à servir fidèlement la nation haïtienne, respecter la Constitution et les lois de la République. Tout juste après, les nouveaux conseillers ont reçu les honneurs de la fanfare, dont les notes solennelles ont empli l'espace et donné le ton à la cérémonie.
 
Après la cérémonie au Palais National, les membres du CPT se sont rendus à la Villa d'accueil, siège de la primature, où ils ont été officiellement installés dans leurs fonctions. C'est là que Régine Abraham, l'unique femme du Conseil, a pris la parole au nom de l'équipe. Dans le discours officiel, elle a appelé à l'unité nationale et à la mobilisation collective pour relever les défis immenses qui attendent le pays.

« Le premier jour d'un long combat »

 « Aujourd'hui ne marque que le premier jour du travail nécessaire pour rétablir l'ordre, la discipline, la paix et les conditions favorables à la création de richesse dans notre pays meurtri. C'est le début d'une quête collective visant à remettre notre nation sur la voie constitutionnel pour espérer offrir une meilleure vie à toutes les filles et tous les fils d'Haïti », a déclaré Régine Abraham.

 

La conseillère a dressé un tableau sombre de la situation en Haïti sur les plans politique, social et économique: « Nous assistons ainsi à l’effondrement total de nos institutions  et à l'échec cuisant d’un gouvernement qui a totalement abandonné sa responsabilité de protéger sa population contre les violences criminelles, d’offrir des services publics à sa population et de piloter l’économie ».

5 grands chantiers

Dans le discours prononcé par Régine Abraham, le Conseil Présidentiel de Transition s’est fixé 5 grands chantiers dont le rétablissement de la sécurité publique, l’organisation de la conférence nationale et de la réforme constitutionnelle, la réalisation des élections générales, démocratique, crédibles et participatives, la restauration de la justice, de l’État de droits et des droits fondamentaux des citoyens et des citoyennes, le redressement institutionnel et économique.


Le Conseil Présidentiel a remercié les différents médiateurs dont la Caricom ayant permis de parvenir à un accord entre les différentes parties haïtiennes.


Parallèlement à l'installation du CPT, le Premier ministre Ariel Henry a officialisé son départ dans un courrier adressé au Conseil des Ministres. « Je remercie le peuple haïtien pour l'opportunité de servir notre pays avec intégrité, sagesse et honneur. Haïti renaîtra », a-t-il écrit.

En attendant la formation d'un nouveau gouvernement, Michel Patrick Boisvert, qui assumait déjà la tâche du Premier ministre ces dernières semaines, a été nommé Premier ministre intérimaire. Ariel Henry, empêché de regagner Haïti après un déplacement au Kenya, se trouvait aux États-Unis.

 
Dans son discours de circonstance, le premier ministre intérimaire Michel Patrick Bois-Vert a fait une esquisse triste de la situation. Il a qualifié ce jeudi d’un jour important pour le pays. « Ce jour ouvre la perspective d’une solution dont l’objectif est d’adresser la crise multidimensionnelle que connaît le pays en vue d’arriver à un dénouement définitif. C’est un soulagement pour le pays qui pourra ainsi continuer d’espérer et de croire au changement possible auquel toutes les couches de la population appelle de leurs vœux », a indiqué Michel Patrick Bois-Vert.

 

Le Premier Ministre a.i a réaffirmé l’engagement du gouvernement sortant de collaborer avec le Conseil Présidentiel sur les dossiers urgents susceptibles d’atténuer la souffrance de la population et aussi dans le respect de la continuité de l’Etat.  

 

Tout juste après la cérémonie, les messages de soutien ont afflué de la part des États-Unis, par la voix du sous-secrétaire d’Etat Brian Nichols,  de la France, représentée par son ambassadeur Fabrice Mauries, et du Binuh, dont la cheffe Maria Isabel Salvador a réaffirmé son engagement auprès du peuple haïtien.

 

Le chemin qui s'ouvre devant le CPT est semé d'embûches. Ils devront régler la question des gangs armés qui contrôlent une grande partie du territoire, une économie en ruine et une population profondément plongée dans la pauvreté et le désespoir. 

 

 

Par: Daniel Zéphyr

Category

Politique

Culture

Economie

Post on Jul 08, 2024
La Citibank mettra fin à ses opérations en Haïti en raison d’une demande faible de la part des clients institutionnels et d’une baisse de l’activité bancaire internationale, mettant ain

Sport